« Couturière solidaire ».

Non classé

par Quentin Ferjou

" Anne, 53 ans, ingénieur en Micro-electronique. Mère de 3 enfants de 17,18 et 19 ans.

Ma maman était couturière et faisait plein de choses. Moi pas tellement ! J'ai commencé à faire des choses manuelles avec mes enfants, notamment pour le marché de noël de leur école. Je me suis mise à la couture pour faire des trousses vendues au profit de l'école de mes enfants. Comme cela plaisait, j'ai continué et aujourd’hui mes créations sont en vente sur un site de E-commerce.

Je les vends aux profits d'associations. Mon travail me nourrit bien, tout ce que je fais en dehors, c'est pour les autres.

J'ai commencé à faire des masques au début suite à des demandes d'amis. Puis j'ai mis des photos des masques sur mon instagram et sur Facebook. Effet boule de neige, j'ai eu beaucoup de demandes. parfois je voulais dire non, mais je sentais l'angoisse chez les gens, qui en voulait vraiment. J'en ferai tant qu'on me le demande.

J'utilise du coton de qualité et des tissus serrés qui sèchent vite à l'air libre.

Au total pour le moment, j'ai fait 400 masques. Cela représente 9 KM de fil, 15 mètres de tissu et 600 mètres de lien. "